Historique BN Lyon

Origines :

En 1982, l'Eglise de la "Bonne Nouvelle" de Strasbourg décide de soutenir en collaboration avec l'Eglise Baptiste de la Rue de Sèvres à Paris un ministère d'implantation d'Eglise à Lyon ; l'Œuvre pionnière de la "Bonne Nouvelle" de Lyon naît en décembre de cette même année, le premier culte ayant lieu le 30 janvier 1983. Ainsi s'est concrétisée la vision des deux membres de "l'équipe apostolique", Jean-Paul Rempp et Jacques Buchhold, envoyés par leurs Eglises locales respectives, vision développée et mûrie au cours des années dans la prière et la réflexion, de s'engager en équipe dans un travail de création d'Eglise dans un grand centre urbain et universitaire.

 

Développements :

L'envoyé de la rue de Sèvres ayant été conduit, suite à différentes circonstances, à réorienter son ministère, quitta Lyon fin 1987, alors que l'Œuvre était encore très fragile. L'Eglise de la Rue de Sèvres devait cependant, plusieurs années encore, reporter une partie de son soutien sur Jean-Paul Rempp, seul membre de l'équipe à demeurer dorénavant sur place. Actuellement l'Œuvre est essentiellement soutenue par l'ensemble des Eglises "Bonne Nouvelle" d'Alsace.

Constituée depuis 1985 en Association 1901, transformée en Association 1905 en 1991, l'Eglise a été l'un des membres fondateurs de l'Association de la Pastorale Protestante Evangélique Lyonnaise (APPEL) en 1993 et s'est affiliée aux Communautés et Assemblées Evangéliques de France (CAEF) en 1994. En 1996, elle adhère également conjointement à la Fédération Evangélique de France (FEF) et à l’Association d’Eglises de Professants des pays Francophones d’Europe (AEPFE).

L’Eglise devient propriétaire, début 1995, au 36 quai St Vincent, d’un local servant d’Annexe, puis des locaux principaux situés au 38 quai St Vincent en avril 1998. Plusieurs réflexions sur la possibilité potentielle d’un agrandissement de ces derniers vers l’arrière ou du côté du 37 quai St Vincent, n’ayant pas abouti, l’Eglise a décidé de rechercher de nouveaux locaux, plus grands et mieux adaptés à ses besoins.

Nous rendons grâce au Seigneur de ce que les travaux de rénovation totale, d’agrandissement (nous sommes passés de 80 à 150 places) et de mise aux normes de nos locaux situés au 38 quai S. Vincent, Lyon 1er, se soient bien passés.

Après avoir dû quitter nos locaux le 11 septembre 2016 pour raison de travaux, nous avons pu les réintégrer le 18 mars 2017.

Quelle joie et quel encouragement pour toute la communauté de pouvoir à présent se réunir et inviter dans d’aussi beaux locaux ! La croissance de l’Eglise peut aussi se poursuivre. Il n’est pas rare aujourd’hui que l’assistance atteigne les 120 personnes lors des cultes spéciaux (de baptême, etc.)

 

Autre particularité et conviction :

L’Œuvre de Lyon représente une expérience originale à plusieurs égards. C’est en effet une expérience franco-française et d’Eglise à Eglise autour d’un ministère d’apostolat français, ce qui est plutôt rare dans notre pays. Il s’agit donc d’un témoignage significatif et en pointe pour la France. Ce genre d’Œuvre et de ministère correspond à un besoin crucial pour l’avenir du monde évangélique français.

Toute notre reconnaissance va aux Eglises sœurs et en particulier à la BN de Strasbourg qui, par leur soutien persévérant, ont permis le développement progressif de l’Oeuvre. Nous espérons que la rénovation et l’agrandissement de nos locaux permettra à notre Eglise de poursuivre sa croissance qualitative et quantitative jusqu’à permettre un essaimage, la vision étant de ne pas tout dédoubler, mais de maintenir certaines activités communes (diverses formations, groupe de jeunes et jeunes adultes, flambeaux, etc.).

 

 

Asics shoesSneakers